Hong Kong et la légende des empereurs Song

Hong Kong et la légende des empereurs Song

Sous son épais manteau de modernité, Hong Kong nous réserve bien des surprises. Vestiges du néolithique, tombe de la dynastie Han, anciens villages fortifiés, la ville de Hong Kong dévoile peu à peu les vestiges d’un passé modeste et méconnu. Il arrive également que l’histoire se mélange à la légende. C’est le cas du récit des derniers empereurs de la dynastie Song, contraints de se réfugier à Hong Kong face à l’invasion mongole à la fin du XIIIème siècle. Entre mythe et réalité, je vous propose de revenir sur cet événement qui signa la fin de la dynastie Song de Chine (960 – 1279).      

Continue reading

Share This

Histoire de Hong Kong et Canton sous la dynastie Han

Histoire de Hong Kong et Canton sous la dynastie Han

Si l’histoire de Hong Kong semble seulement débuter au moment de sa cession à l’Empire britannique (1842), l’archipel a pourtant bien un passé qui commence avant l’arrivée des Anglais. Il faut dire que la transformation de Hong Kong en la folle métropole que l’on connait aujourd’hui, fut si fulgurante et spectaculaire que l’on oublie qu’il existait autre chose avant. Cette histoire, Hong Kong nous la livre à travers ses rares vestiges archéologiques. Au détour d’une nuée de gratte-ciel, il est possible d’observer les traces d’un modeste passé lié à l’une des plus grandes dynasties chinoises, celle des Han. Quant à Canton (Guangzhou, située en Chine continentale à une centaine de kilomètres de Hong Kong), la ville est surtout connue pour son rôle joué dans la guerre de l’opium au XIXème siècle. Pourtant, la découverte d’une imposante tombe royale du IIème siècle avant notre ère a fait ressurgir un autre passé que je vous propose de découvrir. 

Continue reading

Share This

La croisade contre les Cathares dans le sud de la France

La croisade contre les Cathares dans le sud de la France

Direction le Sud de la France dans les Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon, à la rencontre des villes de Carcassonne, Albi et Cordes sur Ciel. Ces superbes cités ont chacune connu un destin et une histoire différente. Elles sont pourtant toutes trois marquées par un même événement qui laissa une trace indélébile dans leur passé, la croisade contre les Albigeois, également appelés « Cathares ». Le catharisme, nouvelle religion prêchant le retour à la simplicité et ne reconnaissant pas l’Eglise de Rome, prit une véritable ampleur aux XIIème et XIIIème siècles dans cette région de France. Constituant une sérieuse menace pour l’Eglise catholique, le Pape appela à la croisade contre les « Albigeois ». Foyers de cette doctrine religieuse, les villes de Carcassonne, Béziers, Albi et Cordes ont gardé les stigmates de cette guerre sanglante de religion et de pouvoir. Je vous propose de partir à la découverte de cette période méconnue de l’histoire de France, à la fois terrible et passionnante. 

Continue reading

Share This

Carcassonne, au coeur de la croisade contre les Cathares

Carcassonne, au coeur de la croisade contre les Cathares

En route vers le cœur historique de Carcassonne. Derrière les hautes murailles encerclant la vieille ville, pointent les toits oranges et bleus des 52 tours de défense restaurées par Viollet le Duc au XIXème siècle. Dominant la rivière de l’Aude, la ville fortifiée de Carcassonne et son château s’imposent au visiteur telle une forteresse imprenable. Elle est pourtant bel et bien prise d’assaut chaque année par près de deux millions de visiteurs venus admirer cette formidable ville. A l’intérieur de la cité se mêlent superbes monuments historiques, ruelles médiévales et boutiques à touristes en tout genre donnant parfois le curieux sentiment d’être dans une sorte de Disney Land médiéval. Malgré cet aspect quelque peu artificiel, Carcassonne cache derrière ses murs un riche passé historique notamment marqué par la croisade contre les Cathares qui mit le Midi à feu et à sang au début du XIIIème siècle.

Continue reading

Share This

Albi, histoire de la magnifique cité épiscopale

Albi, histoire de la magnifique cité épiscopale

Imposante, massive, guerrière, la cathédrale Sainte-Cécile d’Albi ne peut échapper au regard du visiteur lorsqu’il pénètre dans la ville. Impossible de passer à côté de cette forteresse de dieu, écrasant de toute sa puissance celui qui lève les yeux sur elle. Il faut dire que le spectacle est saisissant lorsque l’on arrive dans la magnifique cité épiscopale d’Albi. Son immense cathédrale se dresse au dessus de la ville et domine le Tarn enjambé par le Pont-Vieux. Sur ses flancs, le palais épiscopal de la Berbie invite les passants à se perdre dans ses jardins tandis que les ruelles de la vieille ville appellent à découvrir le riche passé historique de cette cité. Vous l’aurez compris, Albi est l’un des coups de cœur de mon voyage dans le « Pays d’Oc ». Située dans le département du Tarn, la ville d’Albi est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette cité qui a accueilli d’illustres personnages comme Toulouse Lautrec ou le navigateur La Perouse est aussi un lieu incontournable dans la compréhension d’une période charnière de l’histoire de la région, la croisade contre les « Albigeois » également surnommés « Cathares ».

Continue reading

Share This

Cordes sur Ciel, héritage de la croisade albigeoise

Cordes sur Ciel, héritage de la croisade albigeoise

Fièrement dressé sur une colline rocheuse (le puech de Mordagne), le magnifique village de Cordes sur Ciel invite à une véritable plongée dans l’histoire de la croisade contre les Cathares qui ébranla le Midi au début du XIIIème siècle. Charmant, authentique, Cordes (surnommé « Cordes sur Ciel » par l’écrivaine et poétesse Jeanne Ramel Cals) conserve encore des marques visibles de son passé. Avec ses remparts, ses portes défensives, ses petites rues médiévales mais aussi ses vestiges de la Renaissance, le tout surplombant la superbe campagne du Pays Cordais, ce village est tout simplement une merveille que je vous invite à découvrir. 

Continue reading

Share This

La Bretagne rattachée au royaume de France

La Bretagne rattachée au royaume de France

Je vous propose de partir à la découverte d’une période clé de l’histoire de la Bretagne, celle de son rattachement au royaume de France après bien des luttes pour le maintien de son autonomie. On ne peut bien sûr pas parler de ces événements sans évoquer la duchesse Anne de Bretagne, si chère au coeur des Bretons. Des guerres pour l’indépendance jusqu’à la signature du traité d’Union du duché de Bretagne au royaume de France, la Bretagne nous livre une histoire passionnante. Un passé qui a été remis sur le devant de la scène en 2014 avec le 500ème anniversaire du décès d’Anne de Bretagne. Je vous invite à découvrir cette histoire à travers deux lieux emblématiques, les villes de Rennes et de Vannes.   

Continue reading

Share This

Carnac : le mystère des alignements de pierres levées

Carnac : le mystère des alignements de pierres levées

Situés en Bretagne dans le Morbihan, les alignements de Carnac font partie des ensembles mégalithiques les plus connus d’Europe. Battues par les vents depuis plusieurs millénaires, ces mystérieuses pierres qui ont alimenté de nombreuses légendes, reposent dans un champs d’herbes folles où viennent brouter quelques chèvres au coucher du soleil. Ces lignes dessinées par d’imposantes pierres aux formes irrégulières, s’étendent sur plus de trois kilomètres. Elles semblent inviter les visiteurs à parcourir le chemin qu’elles tracent, chemin aujourd’hui concurrencé par la route où défilent les voitures. Les alignements de Carnac ont longtemps été attribués aux Gaulois, un mythe encouragé par un célèbre petit gaulois à la moustache jaune. Ces pierres ont pourtant été érigées au Néolithique, il y a près de 5000 ans, soit bien avant les Gaulois. Ces menhirs ont longtemps fait l’objet de légendes et soulèvent encore aujourd’hui de nombreuses questions : comment de simples hommes du Néolithique ont-ils pu ériger ces pierres? Si les chercheurs sont aujourd’hui en mesure de fournir une explication sur leur construction, une autre grande question demeure : à quoi servaient ces pierres?  

Continue reading

Share This

La Crète, à la rencontre de la civilisation minoenne

La Crète, à la rencontre de la civilisation minoenne

Partons en direction de la Crète, cette île grecque empreinte de mythes et de légendes. Berceau du minotaure, refuge de Zeus, elle pourrait aussi être pour certains théoriciens la légendaire Atlantide. La Crète, une île aux nombreux vestiges archéologiques qui parsèment ses territoires arides et révèlent peu à peu les lointaines traces du passé des Minoens. Cette civilisation de l’âge du bronze peupla l’île il y a plus de 3500 ans. La Crète, une île qui fut successivement aux mains des Byzantins, des Vénitiens, des Turcs et des Grecs. Elle fut aussi un repère de pirates, sa conquête par Rome fut d’ailleurs en partie motivée par sa lutte contre la piraterie en Méditerranée (69-67 avant J.C.). La Crète, une île où le célèbre héro des guerres puniques et ennemi de Rome, Hanibal, trouva refuge. J’ai eu la chance de parcourir les ruines des plus célèbres palais minoens dont l’incontournable site de Cnossos rendu célèbre par l’archéologue Arthur Evans. J’ai longé les plages de l’île voisine Santorin dont le sable noir rappelle les origines volcaniques. Je me suis enfoncée dans la grotte où selon la légende, Zeus aurait grandi caché, à l’abri des velléités meurtrières de son père. J’ai arpenté les rues d’Heraklion et de Rethymnon où les traces du passé vénitien de la Crète s’offrent aux voyageurs. Je vous propose donc de partir à la découverte de la Crète, de son mystérieux passé, de ses légendes et de sa fascinante civilisation antique, les Minoens. 

Continue reading

Share This

A la découverte du palais de Cnossos en Crète

A la découverte du palais de Cnossos en Crète

Découvert au début du XXème siècle par l’archéologue britannique Arthur John Evans, le palais de Cnossos est sans doute le site archéologique le plus emblématique de la Crète. Réaménagé dans les années 30 sous la directive d’Arthur Evans, le site oscille aujourd’hui entre ruines archéologiques et décor de théâtre où se côtoient murs bétonnés et fresques revisitées. Loin de ce curieux mélange des genres, les palais de Phaistos et de Malia offrent davantage d’authenticité. Au milieu d’un paysage sec et aride, parsemé de quelques rares pins et oliviers, ces palais invitent à se perdre dans les vestiges à ciel ouvert au son des bruyantes cigales. Je vous propose de partir à leur découverte en commençant par le plus célèbre d’entre eux, le palais de Cnossos.

Continue reading

Share This