Slovénie : Bled et son château médiéval

Slovénie : Bled et son château médiéval

Perché en haut d’une impressionnante falaise, le château de Bled domine fièrement depuis plus de 1000 ans les eaux bleutées du lac de Bled. De ces eaux, émerge une minuscule île abritant une église du XIIème siècle dédiée à la vierge Marie. Juché sur son piédestal, le château semble directement surgir des profondeurs de la terre pour se figer dans une course inachevée vers les nuages. Quelle est son histoire? 

Mentionné pour la première fois au XIème siècle, le château de Bled est l’une des fiertés touristiques de la Slovénie et de la région de la Haute-Carniole  où il se situe. Et pour cause, il est difficile de rester insensible à la silhouette de ce château médiéval qui se détache des montagnes des Alpes Juliennes. Un succès qui a cependant un revers de la médaille. En effet, les attractions touristiques installées dans l’enceinte château lui font perdre de son authenticité. Malgré cela, le château de Bled et son lac restent une  merveille à visiter dont je vous propose de découvrir brièvement l’histoire.

La ville de Bled et son château, une histoire plurimillénaire

Château de Bled en Slovénie

Château de Bled en Slovénie

Le château de Bled est l’un des plus vieux de Slovénie. Son histoire remonte à 1004 lorsque la ville de Bled et son château sont offerts par Henri II, Saint Empereur Germanique, à l’évêque Albuin de Brixen qui contrôlait désormais l’ensemble des églises, forêts, terres, eaux, moulins, prairies du territoire. Cette donation poursuivait un but autant politique que stratégique. L’empereur s’assurait ainsi le soutien des ecclésiastiques de Brixen, une zone stratégiquement importante située dans le Tyrol, et assurait par la même occasion la rédemption de son âme, de celle de son épouse et  du précédent empereur Otto III.

Si l’aspect du château à cette époque nous est inconnu, il est certain que la forteresse devait avoir une allure bien différente de celle d’aujourd’hui. Elle n’était probablement composée que d’un mur d’enceinte et d’une tour romane qui offrait protection aux habitants du château mais qui ne devait certainement pas faire de l’édifice un endroit très confortable pour vivre. Le monument fut progressivement aménagé en forteresse circulaire où vinrent s’ajouter des quartiers d’habitation, des tours, des murs de défense et une chapelle. Un cimetière a également été mis au jour aux pieds du château. La forteresse devint le centre administratif, économique et militaire des propriétés territoriales de l’évêque.

La ville de Bled trouve ses origines dès l’âge de fer, vers 800 à 600 avant J.C. Elle fut successivement occupée par les Celtes et les Romains. Au VIIème siècle de notre ère, ce fut au tour des Slaves de prendre possession du territoire avant d’être envahis par les Francs à la fin du VIIIème siècles. Les Slaves firent de la petite île du lac de Bled un lieu où ils vénéraient Zhiva, déesse de l’amour et de la fécondité. Au XIème siècle, avec la donation du château et de ses terres à l’évêque de Brixen (cf. ci-dessus), Bled passa sous le contrôle de l’évêché jusqu’au début du XIXème siècle où le domaine tomba sous l’autorité des Habsbourg. L’arrivée des troupes napoléoniennes vinrent brièvement changer le cours de l’histoire de Bled, entre 1809 et 1813. En effet, avec le traité de Vienne de 1809 mettant fin au conflit entre la France et l’Autriche, plusieurs provinces dont la Carniole à laquelle Bled appartenait, furent rattachées à l’empire de Napoléon Ier. C’est le temps des provinces Illyriennes qui perdurèrent jusqu’à la chute de l’empire (cf. histoire de la Slovénie).

Le château de Bled fut réaménagé au fil des siècles. Un autre palais aurait ainsi été construit au XIIIème siècle. Au XVème siècle, le château devint le centre culturel et économique de la région. Mais en 1511, un tremblement de terre endommagea gravement l’édifice qui dut impérativement être reconstruit. La chapelle fut également restaurée en style gothique au début du XVIIIème siècle. On peut voir à l’intérieur plusieurs fresques, dont une placée au dessus de l’autel représentent Henri II, donateur du domaine de Bled, et son épouse Cunégonde. Cette période fut également marquée par une révolte des paysans de Bled et par l’arrivée du protestantisme dans la région. C’est enfin l’époque où les premières bibles furent traduites en slovène.

Chapelle du château de Bled en Slovénie

Chapelle du château de Bled en Slovénie

Mais l’aventure ne s’arrête pas là pour notre château qui subit un autre tremblement de terre en 1690. De nouveaux aménagements suivirent et l’édifice adopta alors plus ou moins l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui. On peut encore apercevoir les deux niveaux autour desquels le château était organisé. Le niveau le plus bas composé d’une cour extérieure et de ses dépendances était celui où les sujets pouvaient accéder. Le second niveau accueillait les appartements du seigneur des lieux, la chapelle et les jardins.

Plus tardivement, la révolution de 1848 qui permit l’abolition du servage en Slovénie, mit fin à la domination de l’évêché sur le château qui devint alors un domaine privé. Au XIXème siècle, le château devint l’une des attractions touristiques les plus importantes du pays. Après la Seconde Guerre Mondiale l’édifice fut nationalisé. Restauré en 1951, il fut transformé en un musée que visitent aujourd’hui des milliers de visiteurs. Ainsi s’achève l’histoire de ce château, fleuron de la Slovénie, qui semble s’être fait le gardien éternel du lac de Bled qui s’étend sous ses remparts.

Île du lac de Bled

Île du lac de Bled

Vous pouvez aussi lire :

Share This

About the author

Jess Bontemps

Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

View all articles by Jess Bontemps

3 comments

  1. Pingback: Voyage en Slovénie à la rencontre de son histoire | Histoire à sac à dos

  2. Pingback: Skofja Loka, joyau historique de la Slovénie | Histoire à sac à dos

  3. Pingback: Histoire de Ljubljana, capitale de la Slovénie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *