Tombe celte de Lavau, c’est un prince !

Tombe celte de Lavau, c’est un prince !

20 décembre 2015 – En mars dernier, l’Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) avait mis au jour une tombe princière dans le département de l’Aube. Cette tombe celte datée du début du Vème siècle avant notre ère avait alors révélé un mobilier funéraire exceptionnel (cf. article sur cette découverte). Quant à l’occupant de cette tombe, il s’agissait d’un individu richement paré de bijoux et dont le sexe n’avait pas encore pu être déterminé en raison du mauvais état de conservation des ossements.

Il semblerait que le voile soit à présent levé sur le sexe du défunt. Une étude approfondie du corps permet aux chercheurs d’affirmer qu’il s’agissait d’un homme. Des analyses d’ADN pourront également être menées afin de déterminer de possibles filiations avec d’autres occupants de tombes, à l’exemple de deux sépultures de l’âge du fer qui pourraient potentiellement contenir des ancêtres de notre prince celte. 

Du 18 décembre 2015 au 18 février 2016, une exposition intitulée « Un prince celte dans l’Aube, découverte archéologique majeure en Europe » ouvrira ses portes à Troyes. Réalisée par l’Inrap, présentée en partenariat avec le département de l’Aube et la commune de Lavau, cette exposition a pour but de faire découvrir au public cette extraordinaire découverte, étape par étape.

L’exposition sera ouverte du lundi au vendredi (à l’exception des jours fériés) de 9h à 12h et de 14h à 17h, dans le hall de l’hôtel du Département de l’Aube, à Troyes, 2 rue Pierre Labonde. L’entrée est libre.

En savoir plus sur le site de l’Inrap

Vous pouvez aussi lire :

Share This

About the author

Jess Bontemps

Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

View all articles by Jess Bontemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *