Tag Archives: Empire khmer

Cambodge : naissance de la fabuleuse Angkor

Cambodge : naissance de la fabuleuse Angkor

Immense Angkor et ses incroyables temples. Les mots me manquent pour décrire la beauté de cette extraordinaire ville khmer s’étendant sur des milliers d’hectares dans la forêt cambodgienne. Mystérieusement abandonnée au XVème siècle, la cité d’Angkor fut redécouverte au XIXème siècle, enfouie sous la végétation, par des explorateurs français. Autrefois capitale du puissant empire khmer qui domina une grande partie de l’Asie du sud-est, Angkor et ses ruines fascinent. Les proportions considérables de cette cité, la beauté sans pareil de ses sanctuaires de pierre et le mystère de sa disparition font d’Angkor un ensemble archéologique aussi célèbre qu’énigmatique. Quelle est l’histoire de cette ville qui comptait à son apogée au XIIème siècle plus d’habitants que n’importe quelle capitale européenne? A quoi servaient ces temples à l’impressionnante architecture et aux sculptures raffinées? Pourquoi Angkor fut abandonnée il y a près de 600 ans?

Lire la suite

Histoire d’Angkor Vat, le célèbre temple d’Angkor

Histoire d’Angkor Vat, le célèbre temple d’Angkor

Ses élégantes tours en bouton de fleur se dressent harmonieusement vers le ciel. Des douves de 1,5 kilomètres entourent ce temple aux dimensions colossales, combinant toute la finesse de l’art khmer à l’ingéniosité architecturale. Une large et majestueuse allée de pierres nous invite à pénétrer les successives enceintes de ce temple mythique, sous le regard d’imposants lions et serpents nagas qui veillent sur ce sanctuaire. Symbole du règne d’un puissant roi soleil qui laissa une empreinte plus que visible dans l’histoire khmer, Angkor Vat est le temple le plus célèbre et le plus visité du site archéologique d’Angkor au Cambodge. Quelle est l’histoire de cet exceptionnel temple et de celui qui en ordonna la construction?

Lire la suite

Angkor Thom et le Bayon : folie architecturale sous Jayavarma VII

Angkor Thom et le Bayon : folie architecturale sous Jayavarma VII

Si Angkor Vat est le plus célèbre temple du site archéologique d’Angkor, il ne faudrait pas oublier l’exceptionnel site d’Angkor Thom et les autres fabuleux temples construits à la fin du XIIème et au début du XIIIème siècle par le roi bouddhiste Jayavarma VII. Sûrement le plus grand roi d’Angkor, Jayavarma VII parvint à rétablir la paix dans son royaume. Surnommé le « roi bâtisseur », il fit construire de nombreux temples, écoles et hôpitaux au cours de ses 40 années de règne. Parmi ces temples se trouve le Bayon, une merveille d’architecture avec des immenses tours à visages dont les lèvres sensuelles affichent un sourire aussi serein qu’énigmatique.

Lire la suite

Temples d’Angkor, signification & architecture

Temples d’Angkor, signification & architecture

Jamais je n’ai visité de site archéologique aussi vaste qu’Angkor. Il faut dire que visiter Angkor revient à explorer une partie des vestiges d’une immense ville qui comptait près de 750 000 habitants au XIIème siècle. De cette ville, il ne reste que des centaines de temples en pierre. Du plus modeste au plus grand temple d’Angkor, Angkor Vat, tous ces temples sont un émouvant témoignage d’une cité autrefois puissante et qui développa un art d’une exceptionnelle beauté. Ces admirables temples sont aussi complexes qu’envoûtants. Aucun ne se ressemble vraiment bien qu’il existe des styles d’architecture bien particuliers selon les rois et les périodes. Ces constructions, pour la plupart imposantes, soulèvent de nombreuses questions ; à quoi servaient-elles? Quelle est leur signification? Pourquoi sont-elles si nombreuses? Comment furent-elles construites?

Lire la suite

La vie quotidienne au royaume d’Angkor

La vie quotidienne au royaume d’Angkor

Lorsque l’on visite les vestiges d’Angkor et ses centaines de temples en ruines, il est difficile d’imaginer que des palais, des maisons, des marchés et des rues grouillant de vie côtoyaient autrefois ces lieux. A quoi ressemblait la vie dans la ville d’Angkor? Cette extraordinaire cité qui se développa entre le IXème et le XVeme siècle comptait près de 750 000 habitants à son apogée. Comment subvenait-elle aux besoins de ses habitants? Comment s’organisait la cité? L’archéologie, les écrits et les bas-reliefs d’Angkor lèvent progressivement le voile sur ces questions.

Lire la suite

Comment expliquer le déclin d’Angkor?

Comment expliquer le déclin d’Angkor?

L’histoire d’Angkor débute avec sa fondation au IXème siècle par le roi Jayavarma II. Jusqu’au XVème siècle, la ville s’épanouit et s’agrandit au point de couvrir une surface de 1 000 km2. Angkor était dotée d’un impressionnant système hydraulique qui lui permettait de nourrir une importante population. Comment la puissante et prospère cité d’Angkor qui domina pendant près de six siècles une grande partie de l’Asie du sud-est a-t-elle pu décliner au point de sombrer dans l’oubli et de disparaitre sous la végétation? Au XIXème siècle, lorsque les explorateurs et archéologues français redécouvrent Angkor, la ville n’est plus qu’un vaste ensemble de ruines enchevêtrées dans les racines des arbres. Qu’est-il arrivé à l’opulente et ingénieuse Angkor?

Lire la suite

Laos : Vat Phu, berceau de l’empire khmer

Laos : Vat Phu, berceau de l’empire khmer

C’est au sud du Laos, près de la petite ville de Champassak et sur les bords du Mékong, que je vous propose de découvrir les origines de l’empire khmer qui régna sur les territoires du Cambodge, du Laos et de l’est de la Thaïlande pendant près de huit siècles. Partons sur les traces de Vat Phu, capitale khmer qui fut fondée bien avant la célèbre Angkor située au Cambodge. Souvent délaissé par les touristes qui lui préfèrent la gigantesque et époustouflante Angkor, le site archéologique de Vat Phu, certes plus modeste, n’en est pas moins admirable et essentiel pour comprendre l’histoire de l’empire khmer. 

Lire la suite

Angkor Wat : des peintures cachées révélées

Angkor Wat : des peintures cachées révélées

Credit: Antiquity, Tan et al

29 mai 2014 – Angkor, la célèbre capitale de l’empire khmer (IXème au XVème siècle) située au Cambodge et qui attire aujourd’hui chaque année des millions de visiteurs, n’a pas fini de nous livrer ses secrets. Une technique d’analyse d’images faisant ressortir les nuances de couleurs, a permis de révéler près de 200 peintures invisibles à l’œil nu, comme celle de ces deux éléphants se trouvant face à face.

Ces images cachées sur les murs du site archéologique d’Angkor Wat représentent des éléphants, des divinités, des bateaux,  des éléments d’architecture, des cavaliers, etc. Certaines de ces peintures pourraient être des « graffitis » faits après l’abandon d’Angkor Wat au XVème siècle. En effet, après avoir connu plusieurs siècles d’apogée, Angkor déclina à partir du XVème siècle. Elle fut notamment défaite par le royaume rival thaï d’Ayutthaya situé dans l’actuelle Thaïlande (cf. histoire d’Ayutthaya) et aurait pu être victime d’une perte de contrôle de l’eau entraînant sécheresses et inondations. Cependant, les peintures les plus élaborées pourraient être les vestiges de tentatives de restauration des temples, selon les chercheurs.

En savoir plus sur Livescience.com et voir les photos en cliquant ici