Le monastère espagnol El Escorial abrite un étrange lieu, le « pourrissoir »

Le monastère espagnol El Escorial abrite un étrange lieu, le « pourrissoir »

Construit à quelques kilomètres de Madrid entre 1561 et 1584 par Philippe II, fils de Charles Quint, El Escorial avait une double vocation. C’était à la fois un édifice religieux accueillant monastère, couvent, basilique, et un palais royal.

En construisant l’Escorial, Philippe II souhaitait aussi offrir une sépulture grandiose à son père Charles Quint et aux futurs rois d’Espagne. Fut ainsi construit un caveau royal. De style baroque et de forme circulaire, le caveau accueille les dépouilles des monarques et de leurs épouses (seulement celles qui furent mères de roi).

Il s’avère que leur corps (sauf celui de Charles Quint) subirent un traitement particulier. Ils étaient en effet gardés pendant plusieurs années dans une curieuse anti-chambre, le « pourrissoir », avant d’être placées dans les sarcophages que peuvent aujourd’hui voir les visiteurs.

Pour en savoir plus sur El Escorial, cliquez ici

Vous pouvez aussi lire :

Share This

About the author

Jess Bontemps

Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

View all articles by Jess Bontemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *