Tag Archives: Incas

Des tombes incas mises au jour au Pérou

Des tombes incas mises au jour au Pérou

Poterie inca découverte sur le site archéologique de Tucume au Pérou – Reuters/Guadalupe Pardo

9 Juillet 2018 – Une équipe d’archéologues vient de découvrir de nouvelles sépultures sur un important site funéraire inca. Quatorze tombes abritant des restes humains et de superbes poteries accompagnant les défunts, ont ainsi été mises au jour sur le site archéologique de Tucume au Pérou, à l’intérieur d’une pyramide dite ‘des abeilles’ (Huaca de la Abejas). Ces tombes pourraient avoir près de 500 ans. Leur découverte vient s’ajouter à celle de dix tombes déjà excavées l’année dernière sur le même site.

L’équipe d’archéologues a notamment découvert les restes d’hommes en possession de coquilles de spondylus, un mollusque utilisé dans des rituels par les civilisations pré-colombiennes, dans cinq des tombes mises au jour. De couleur rouge, ce coquillage était considéré comme sacré par les Incas. Une des tombes semble avoir abrité un membre de la noblesse. Le corps enterré était en effet délicatement enveloppé dans un linceul de plusieurs couches (dont l’une était matelassée) et reposait sur des céramiques. Les sexes des quatorze corps découverts n’ont pas encore pu être déterminés. 

Du peuple de Lambayeque aux Incas

Le site historique de Tucume est situé à environ 800 kilomètres au nord de Lima, la capitale. L’endroit aurait été occupé vers le XIIème siècle par le peuple de Lambayeque dominant la côte nord du Pérou. Cette civilisation pré-incaique aurait était conquise par le royaume Chimú vers le XIVème siècle pour être finalement absorbée par le royaume inca à partir de l’année 1470. Ce site archéologique est aujourd’hui d’une importance capitale, regroupant 26 edifices pyramidaux sur une superficie de 221 hectares.

Cette découverte vient rappeler la puissance de l’empire inca qui s’étendait autrefois entre les Andes et la côte donnant sur le Pacific, avant d’être conquis par les Espagnols au XVIème siècle.

Pour en savoir plus: Reuters.comLarepublica.pe et lavanguardia.com

Tombe inca découverte sur le site archéologique de Tucume au Pérou - Reuter/Guadalupe Pardo

Tombe inca découverte sur le site archéologique de Tucume au Pérou – Reuters/Guadalupe Pardo

Deux sites incas et mayas rejoignent le patrimoine mondial de l’UNESCO

Deux sites incas et mayas rejoignent le patrimoine mondial de l’UNESCO

© Proyecto QÑ-Bolivia Author: Proyecto QÑ-Bolivia

22 juin 2014 – De nouveaux sites viennent de rejoindre la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (consulter la liste entière sur le site de l’Unesco). Parmi eux, se trouvent un extraordinaire réseau de routes incas, Qhapaq Ñan, et une ancienne cité maya.

Qhapaq Ñan, est un immense réseau de routes de communication, de commerce et de défense s’étendant sur plus de 30 000 kilomètres. Il fut construit par les Incas en l’espace de plusieurs siècles et est en partie basé sur une infrastructure pré-inca. Cet incroyable réseau de route est d’autant plus impressionnant qu’il traverse des zones géographiques très difficiles d’accès. Il relie ainsi les sommets enneigés des Andes (jusqu’à plus de 6 000 m) à la côte en passant par des forêts tropicales humides, des vallées fertiles et des déserts. Le Qhapac Ñan atteignit son extension maximale au XVe siècle. Il s’étendait sur toute la longueur et la largeur des Andes. Ce site comprend 273 sites individuels illustrant les réalisations architecturales, techniques, politiques et sociales du réseau. Ces routes traversent les territoires correspondant aujourd’hui au Pérou, Chili, Colombie, Equateur, Argentine et Bolivie.

Le second site, une ancienne cité maya et ses forêts tropicales protégées de Calakmul, est une extension de l’Ancienne cité maya de Calakmul, Campêche, un site archéologique de 3000  hectares inscrit en 2002 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le site est situé dans la péninsule du Yucatan au sud du Mexique. S’y trouvent les vestiges de la ville maya de Calakmul cachée au coeur de la forêt tropicale des Tierras Bajas. La ville aurait joué un rôle clé dans l’histoire de la région pendant plus de douze siècles. Ses structures sont dans un bon état de conservation permettant d’en savoir plus sur la vie menée dans une ancienne capitale maya. Le site est par ailleurs le troisième haut lieu de biodiversité du monde par sa taille. Il recouvre tous les écosystèmes subtropicaux et tropicaux du Mexique central jusqu’au canal de Panama.

Photo : © Community Tours Sian Ka’an Author: Manuel Quesada-Ix

En savoir plus sur le site de l’UNESCO