Tag Archives: Etrusques

Corse : découverte d’une tombe étrusque de 2400 ans

Corse : découverte d’une tombe étrusque de 2400 ans

31 Mars 2019 – Les archéologues de l’Inrap viennent de faire une formidable découverte en Corse. Une tombe étrusque, inviolée, vient d’être excavée à Aleria-Lamajone (Haute-Corse) au sein d’une nécropole étrusque et romaine.

La fouille de la nécropole a débuté en 2018. Elle a révélé 130 sépultures à l’exceptionnel état de conservation. Exceptionnel, compte tenu de l’acidité des sols en Corse. Plusieurs pratiques funéraires caractérisent ces sépultures. Inhumations en fosse, en coffrage de maçonnerie, sépultures en coffrage de bois cloutés, bûchers funéraires, etc. Les archéologues ont également découvert plus deux cents objets dont des bijoux et une centaine de vases complets, datés du IVe siècle avant notre ère jusqu’au IIIe siècle de notre ère.

@Denis Glicksman, Inrap – La tombe étrusque et son escalier

Une tombe étrusque inviolée

Parmi ces sépultures, les archéologues ont mis au jour une chambre funéraire souterraine étrusque. Ce type de tombe était normalement destiné à des personnages de haut rang.

On y accède via un petit escalier et un couloir de 6 mètres de long. La chambre de plus de deux mètres de profondeur est encore intacte.

À ce jour, la fouille a livré plusieurs artefacts dont trois coupes à vernis noir et ce qui pourraient être des miroirs. Deux skyphoi, sorte de gobelets à grandes anses, ont été découverts à proximité du crâne d’un individu.

Impossible pour l’heure de savoir le sexe ou l’âge du défunt. Néanmoins, les archéologues ont pu dater la sépulture au IVe siècle avant notre ère grâce au mobilier funéraire. Les archéologues devront poursuivre la fouille pour en apprendre plus.

La Corse et les Etrusques

Ile méditerranéenne, la Corse a toujours joué été l’objet d’intérêts commerciaux grecs, étrusques et carthaginois. Entre 500 avant notre ère et la conquête romaine de l’île (259 avant notre ère) la Corse témoigne, non seulement des relations privilégiées avec l’Étrurie, mais également de la présence stable d’une population étrusque.

Cette découverte devrait permettre aux historiens d’en apprendre plus sur les étrusques. Cette civilisation se développa sur le territoire correspondant aujourd’hui à l’Italie avant d’être absorbée par l’empire romain vers 400 avant J.C. Mais ce peuple n’a en effet laissé que peu de traces derrière lui.

En savoir plus sur le site de l’Inrap

Bague retrouvée dans une des sépultures de la nécropole. Datée entre la fin du Ier siècle et le début du IIIème siècle. Elle semble représenter un chat jouant avec une pelote.
@Pascal Druelle, Inrap – Bague retrouvée dans une des sépultures de la nécropole. Datée entre la fin du Ier siècle et le début du IIIème siècle. Elle semble représenter un chat jouant avec une pelote.

Le squelette du prince étrusque découvert pourrait bien être celui d’une princesse

Le squelette du prince étrusque découvert pourrait bien être celui d’une princesse

Credit photo : Mandolesi

19 octobre 2013 – La découverte exceptionnelle d’une tombe intacte d’un prince étrusque le mois dernier en Italie semble réserver encore de nouvelles surprises aux archéologues. La tombe abritait en effet un squelette identifié comme étant celui d’un prince guerrier étrusque de 2 600 ans, en raison de la présence d’une lance accompagnant le défunt. Aurait également été retrouvée à côté du corps, un squelette partiellement réduit en cendres pouvant être celui de l’épouse du prince (cf. photo ci-dessus).

Une analyse des os vient cependant de révéler que le squelette serait en réalité celui d’une femme âgée de 35 à 40 ans au moment de sa mort, tandis que le second corps serait celui d’un homme. Quel rôle pouvait alors jouer la lance ? Plusieurs théories ont été avancées. La lance aurait pu constituer un symbole d’union entre les deux époux tandis que pour d’autres elle pourrait être la preuve du statut social élevé de la femme. Car contrairement aux femmes dans l’antiquité grecque, les femmes étrusques bénéficiaient de plus de pouvoir et de libertés. Selon l’historien grec Theopompus (IVème siècle avant J.C.), les femmes étrusques pouvait boire comme elle le souhaitaient, fréquenter plusieurs hommes, élever leurs enfants sans qu’ils connaissent l’identité de leur père, etc.

Il s’agit quoi qu’il en soit d’une découverte capitale permettant d’en savoir plus sur les Étrusques. Cette civilisation qui s’est développée sur le territoire correspondant aujourd’hui à l’Italie avant d’être absorbée par l’empire romain vers 400 avant J.C., n’a laissé que peu de traces derrière elle. Aucun document historique n’a en effet été découvert à ce jour et seuls les tombeaux mis au jour permettent d’en apprendre davantage sur la culture étrusque.

En savoir plus sur la découverte de cette tombe étrusque sur Livescience.com

[alert style= »3″]Si vous souhaitez en savoir plus sur la civilisation étrusque, l’exposition « Etrusque, un hymne à la vie » jusqu’au 9 février 2014 au musée Maillol à Paris, fait découvrir la culture de ce peuple méconnu. Du IXe au Ier siècle avant J.-C., l’exposition tente de retracer huit siècles d’histoire à travers l’architecture (cabanes primitives, intérieurs raffinés des maisons princières, temples, demeures patriciennes) et 250 œuvres provenant des grandes cités de l’Étrurie antique.[/alert]

Exposition sur les Étrusques - Paris

Exposition sur les Étrusques – Paris