Tag Archives: Antiquité

La Crète, à la rencontre de la civilisation minoenne

La Crète, à la rencontre de la civilisation minoenne

Partons en direction de la Crète, cette île grecque empreinte de mythes et de légendes. Berceau du minotaure, refuge de Zeus, elle pourrait aussi être pour certains théoriciens la légendaire Atlantide. La Crète, une île aux nombreux vestiges archéologiques qui parsèment ses territoires arides et révèlent peu à peu les lointaines traces du passé des Minoens. Cette civilisation de l’âge du bronze peupla l’île il y a plus de 3500 ans. La Crète, une île qui fut successivement aux mains des Byzantins, des Vénitiens, des Turcs et des Grecs. Elle fut aussi un repère de pirates, sa conquête par Rome fut d’ailleurs en partie motivée par sa lutte contre la piraterie en Méditerranée (69-67 avant J.C.). La Crète, une île où le célèbre héro des guerres puniques et ennemi de Rome, Hanibal, trouva refuge. J’ai eu la chance de parcourir les ruines des plus célèbres palais minoens dont l’incontournable site de Cnossos rendu célèbre par l’archéologue Arthur Evans. J’ai longé les plages de l’île voisine Santorin dont le sable noir rappelle les origines volcaniques. Je me suis enfoncée dans la grotte où selon la légende, Zeus aurait grandi caché, à l’abri des velléités meurtrières de son père. J’ai arpenté les rues d’Heraklion et de Rethymnon où les traces du passé vénitien de la Crète s’offrent aux voyageurs. Je vous propose donc de partir à la découverte de la Crète, de son mystérieux passé, de ses légendes et de sa fascinante civilisation antique, les Minoens. 

Lire la suite

A la découverte du palais de Cnossos en Crète

A la découverte du palais de Cnossos en Crète

Découvert au début du XXème siècle par l’archéologue britannique Arthur John Evans, le palais de Cnossos est sans doute le site archéologique le plus emblématique de la Crète. Réaménagé dans les années 30 sous la directive d’Arthur Evans, le site oscille aujourd’hui entre ruines archéologiques et décor de théâtre où se côtoient murs bétonnés et fresques revisitées. Loin de ce curieux mélange des genres, les palais de Phaistos et de Malia offrent davantage d’authenticité. Au milieu d’un paysage sec et aride, parsemé de quelques rares pins et oliviers, ces palais invitent à se perdre dans leurs vestiges à ciel ouvert, accompagné du son des bruyantes cigales. Je vous propose de partir à leur découverte en commençant par le plus célèbre d’entre eux, le palais de Cnossos.

Lire la suite

Santorin, la Crète et la légende de l’Atlantide

Santorin, la Crète et la légende de l’Atlantide

La Crète et ses anciens habitants les Minoens n’en finissent pas d’alimenter les mythes, y compris celui de la légendaire Atlantide. En raison de l’ingéniosité dont surent faire preuve les habitants des îles de Crète et de Santorin à l’âge du bronze, plus d’un millénaire avant les Grecs et les Romains, le mythe de l’Atlantide pourrait selon certains chercheurs trouver son origine dans la civilisation minoenne. Une hypothèse par ailleurs renforcée par le terrible cataclysme qui aurait mis fin à la civilisation minoenne. Il faut dire que ce peuple a de quoi fasciner. Ingénieuse, raffinée, puissance commerciale qui semblait dominer la Méditerranée, la civilisation minoenne devait surement impressionner ses contemporains. Mais que nous dit exactement le fameux mythe de Platon? Pour quelles raisons les Minoens auraient pu inspirer le mythe de la civilisation atlante?

Lire la suite

Crète : histoire des palais de Phaistos, Hagia Triada et Malia

Crète : histoire des palais de Phaistos, Hagia Triada et Malia

Je vous propose de poursuivre notre voyage à la rencontre des Minoens à travers la visite de trois autres palais minoens : Phaistos, Hagia Triada et Malia. Perdus au milieu des plaines et des collines crétoises ou dominant une mer Méditerranée d’un bleu turquoise éclatant, ces trois vestiges archéologiques nous offrent un bel héritage de cette civilisation disparue. Moins connus et moins grands que Cnossos, ces trois palais ont cependant davantage d’authenticité à offrir ayant moins pâti des restaurations au béton armé du XXème siècle. 

Lire la suite

La Crète au coeur des mythes de la Grèce antique

La Crète au coeur des mythes de la Grèce antique

Rivage mythique sur lequel la belle Europe aurait été déposée par son amant Zeus transformé en taureau. Île où aurait régné le roi Minos, fils de Zeus. Royaume cachant au coeur de son légendaire labyrinthe une créature monstrueuse, mi-homme mi-taureau, le minotaure. La Crète semble cristalliser de nombreux mythes grecs. C’est sans compter sur certains théoriciens qui voient en la civilisation minoenne le mystérieux peuple de l’Atlantide. Je vous propose de découvrir ces mythes qui font toute la magie de l’île crétoise.

Lire la suite

Turquie : les villes souterraines de Cappadoce

Turquie : les villes souterraines de Cappadoce

La Cappadoce, une région au paysage unique marqué par l’éruption il y a des milliers d’années de trois imposants volcans qui ont laissé derrière eux une roche particulière, le tuf. Cette roche volcanique tendre et friable a été façonnée au fil du temps par l’érosion et l’infiltration des eaux, donnant naissance à un paysage parsemé de roches en forme de cheminées mais aussi à des constructions troglodytes creusées par la main de l’homme et à de gigantesques villes souterraines. Avec ses habitats hors du commun, ses forteresses, ses monastères et églises primitives taillées à même la roche ou encore ses caravansérails, la Cappadoce recèle de nombreux trésors historiques.  

Izmir, Ephèse et Hiérapolis, cap sur la côté égéenne turque à la découverte de ses trésors antiques

Izmir, Ephèse et Hiérapolis, cap sur la côté égéenne turque à la découverte de ses trésors antiques

A la croisée de la Grèce antique, de l’empire romain et de la Turquie moderne, la côté égéenne de la Turquie, dont l’histoire est façonnée par ses échanges commerciaux avec l’Europe, le bassin méditerranéen, l’Egypte et l’Asie, nous offre de nombreux trésors antiques. Avec ses collines parsemées d’oliviers dans les terres et une côté baignant dans la lumière de la mer, c’est aussi de magnifiques paysages que nous donne à voir cette partie de la Turquie. J’ai eu la chance d’en visiter trois grands sites : Izmir, Ephèse et Pamukkale.

Ephèse, vestiges d’une cité antique flamboyante

Ephèse, vestiges d’une cité antique flamboyante

Ephèse, ancienne citée grecque fondée vers 1000 avant notre ère, appartenant aujourd’hui à la Turquie. Véritable joyaux de l’antiquité, elle fut l’une des villes les plus puissantes à l’époque romaine. Placée sous la protection d’Artémis, elle connut son apogée en tant que capitale de la province romaine d’Asie mineure. Ephèse fut aussi par la suite une ville clé dans l’expansion du christianisme. La vierge Marie y aurait passé la fin de ses jours, protégée par Saint Jean l’Evangéliste à qui Jésus aurait confié sa mère avant de mourir.

Lire la suite

Hiérapolis et Pamukkale, coins de paradis antiques

Hiérapolis et Pamukkale, coins de paradis antiques
La ville antique de Hiérapolis et Pamukkale sont un véritable coin de paradis terrestre pour ses visiteurs. Il faut dire que les eaux chaudes calcaires, déversées pendant des siècles sur les collines de roche, ont laissé le spectacle unique d’une montagne d’un blanc éclatant, modelée par une superbe cascade de bassins naturels qui a donné lieu au nom de Pamukkale, « Château de coton ». Dernière ce paradis blanc se trouve la ville antique de Hiérapolis. Fondée au IIème siècle avant J.C par Eumène II de la dynastie des Attalides (lignée qui régna sur la ville de Pergame) elle fut autrefois célèbre pour sa station thermale. Elle l’est aujourd’hui pour ses vestiges romains et chrétiens ainsi que pour sa gigantesque nécropole de plus de 1 200 tombes. Le site est classé au patrimoine de l’Unesco.

Petite balade dans le Paris gallo-romain

Petite balade dans le Paris gallo-romain

Sous les pavés la plage ? Peut-être, mais c’est surtout 2000 ans d’histoire qui se cachent dans le sous-sol parisien dont certains vestiges nous sont parvenus, mis au jour à l‘occasion des travaux dirigés par le baron Haussman sous Napoléon III. D’autres démolitions et constructions au cours des siècles qui suivirent, révélèrent à leur tour un passé antique jusque là oublié. Parmi les vestiges que nous pouvons aujourd’hui contempler, se trouvent notamment les thermes romaines du quartier de Saint-Michel, les arènes de Lutèce situées rue Monge ou encore la crypte du parvis de Notre Dame qui abrite entre autres, des restes de murs fortifiés érigés lors des premières invasions « barbares » à la fin du IIIème siècle après J.C.