Deux sites incas et mayas rejoignent le patrimoine mondial de l’UNESCO

Deux sites incas et mayas rejoignent le patrimoine mondial de l’UNESCO

© Proyecto QÑ-Bolivia Author: Proyecto QÑ-Bolivia

22 juin 2014 – De nouveaux sites viennent de rejoindre la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (consulter la liste entière sur le site de l’Unesco). Parmi eux, se trouvent un extraordinaire réseau de routes incas, Qhapaq Ñan, et une ancienne cité maya.

Qhapaq Ñan, est un immense réseau de routes de communication, de commerce et de défense s’étendant sur plus de 30 000 kilomètres. Il fut construit par les Incas en l’espace de plusieurs siècles et est en partie basé sur une infrastructure pré-inca. Cet incroyable réseau de route est d’autant plus impressionnant qu’il traverse des zones géographiques très difficiles d’accès. Il relie ainsi les sommets enneigés des Andes (jusqu’à plus de 6 000 m) à la côte en passant par des forêts tropicales humides, des vallées fertiles et des déserts. Le Qhapac Ñan atteignit son extension maximale au XVe siècle. Il s’étendait sur toute la longueur et la largeur des Andes. Ce site comprend 273 sites individuels illustrant les réalisations architecturales, techniques, politiques et sociales du réseau. Ces routes traversent les territoires correspondant aujourd’hui au Pérou, Chili, Colombie, Equateur, Argentine et Bolivie.

Le second site, une ancienne cité maya et ses forêts tropicales protégées de Calakmul, est une extension de l’Ancienne cité maya de Calakmul, Campêche, un site archéologique de 3000  hectares inscrit en 2002 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le site est situé dans la péninsule du Yucatan au sud du Mexique. S’y trouvent les vestiges de la ville maya de Calakmul cachée au coeur de la forêt tropicale des Tierras Bajas. La ville aurait joué un rôle clé dans l’histoire de la région pendant plus de douze siècles. Ses structures sont dans un bon état de conservation permettant d’en savoir plus sur la vie menée dans une ancienne capitale maya. Le site est par ailleurs le troisième haut lieu de biodiversité du monde par sa taille. Il recouvre tous les écosystèmes subtropicaux et tropicaux du Mexique central jusqu’au canal de Panama.

Photo : © Community Tours Sian Ka’an Author: Manuel Quesada-Ix

En savoir plus sur le site de l’UNESCO

Vous pouvez aussi lire :

Share This

About the author

Jess Bontemps

Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

View all articles by Jess Bontemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *