Histoire de Tallinn au Moyen-Age, opulente ville marchande

Histoire de Tallinn au Moyen-Age, opulente ville marchande

Capitale de l’Estonie, Tallinn est un incontournable lorsque l’on visite les pays baltiques. Et pour cause, son magnifique centre historique, protégé par d’épaisses murailles surplombant la mer baltique, offre une véritable plongée dans le passé mouvementé de cette ville qui sut tirer parti du commerce maritime du nord de l’Europe. Admirables bâtiments médiévaux, impressionnantes tours de défense aux toits ocres, sublimes maisons marchandes de la Renaissance aux couleurs pastels et multiples églises, la vielle ville de Tallinn possède un riche patrimoine qui en dit long sur son histoire, du Moyen-Age à la conquête de la cité par la Russie au XVIIIème siècle.

 

La naissance de Tallinn au XIIème siècle

Si nous ne connaissons pas la date exacte de la fondation de Tallinn, les notes du géographe arabe Abu Abdullah Muhammad al Idrisi mentionnent en 1154 l’existence d’un village du nom de Olwri, qui pourrait être l’ancêtre de Tallinn.

Un port et la citadelle « Lindanise » construite sur une colline jetèrent les premières bases de la ville haute, « Toompea ». L’ensemble n’avait alors qu’un but défensif et il faudra attendre le XIIIème et XIVème siècle pour voir apparaitre les églises et les habitations. L’église Sainte-Marie fut ainsi construite vers 1219 et la construction du couvent Sainte-Catherine débuta vers 1240.

Au début du XIIIème siècle, une armée de croisés dirigée par le roi du Danemark Waldemar II atteint Tallinn dans le but officiel de christianiser ses habitants. Une bataille décisive, celle de Lindanise, eut lieu le 15 juin 1219. Malgré une résistance acharnée des Estoniens, les forces danoises remportèrent le combat. Les Danois vainqueurs s’employèrent à renforcer la citadelle de Tallinn, rendant impossible la reconquête pour ses habitants. Cette victoire marque le sort de la ville. Elle pourrait même être à l’origine de son nom. Tallinn viendrait en effet du danois ‘Taani linn‘ signifiant ‘cité danoise’. Le roi Waldemar II désigna un vice-régent pour gouverner le nouveau territoire ainsi qu’un évêque.

Vielle ville de Tallinn

Vielle ville de Tallinn

Tallinn devient membre de la ligue Hanséatique

Hansa était le nom de l’union marchande des cités germaniques dans le nord de l’Europe. Selon des archives de 1258, la ligue avait étendu son pouvoir dans une centaine de villes dont Tallinn. A la fin du XIVème siècle, les villes de la ligue hanséatique possédaient environ 1000 navires, l’ensemble du tonnage pouvant atteindre jusqu’à 300 000 tonnes de marchandises.

Le roi du Danemark Erik IV accorda alors à la ville des droits de cité le 15 mai 1248. La cité fut ainsi autorisée à tenir son propre conseil, promulguer ses propres lois, produire sa propre monnaie et construire les murs de défense qui rendent la vielle ville de Tallinn si charmante aujourd’hui.

Ces droits de cité seront en rigueur jusqu’en 1877, année où commence la russification de la ville. Le 15 mai 1248 est une date clé de l’histoire de Tallinn. Elle est encore célébrée aujourd’hui sous la forme du ‘jour de Tallinn’.

 

Murs d'enceinte de la ville médiévale de Tallinn

 

Les murs de defense furent dressés au XIIIème siècle lorsque Tallinn obtint ses droits de cité. Il furent renforcés et développés entre le XIVème et XVIème siècle. Ces murailles faisaient initialement 4,7 kilomètres de long, 3 mètres d’épaisseur et possédaient 72 tours. Elle protégeaient bien entendu la ville pendant les guerres mais elles la préservaient également des raids de pilleurs qui essaimaient dans les environs. Ces murailles constituaient par ailleurs une protection pour les serfs en fuite. Si les malheureux parvenaient à rester hors de portée de leur maitre pendant un an et un jour, ils gagnaient alors leur liberté. Aujourd’hui, ces murailles marquent également une frontière entre la ville moderne où poussent des tours de verre et la ville médiévale protégée par son enceinte fortifiée.

L’âge d’or de Tallinn

L'hotel de ville gothique entra en fonction lorsque la ville obtint ses droits de cité en 1248. Les décisions relatives au commerce, au bon fonctionnement de la ville et à la guerre y étaient prises.

L’hotel de ville gothique entra en fonction lorsque la ville obtint ses droits de cité en 1248. Les décisions relatives au commerce, au bon fonctionnement de la ville et à la guerre y étaient prises.

La ville portuaire de Tallinn était idéalement située sur la route commerciale de la ligue hanséatique couvrant le nord de l’Europe. De nombreuses marchandises échangées entre Novgorod et la ligue hanséatique transitaient par Tallinn.

On trouvait notamment de la cire d’abeille parmi les marchandises échangées entre l’est et l’ouest de l’Europe. Des centaines de tonnes étaient en effet destinée chaque année à la production des bougies. Le sel était également une marchandise de haute importante qui transitait par Tallinn. Au Moyen-Age, le sel occupait une place essentielle puisqu’il permettait la conservation des aliments. Des milliers de tonnes venaient chaque année de France, depuis l’estuaire de la Loire. L’importance de ce commerce était telle qu’en 1442, toute une flotte de 57 navires transportant du sel arriva simultanément dans le port de Tallinn.

Des tissus, du hareng, des fourrures, de l’argent et du cuivre faisaient également partie des biens échangés. Tallinn connut ainsi un véritable âge d’or entre le début du XVème siècle et le milieu du XVIème siècle. Cette richesse a laissé des traces dans la ville où se sont multipliées les riches maisons de marchands, les échoppes et les églises.

Au milieu du XIVème siècle, le roi du Danemark, alors en difficulté financière, décida de vendre ses propriétés du nord de l’Estonie à l’ordre des chevaliers teutoniques. La vente fut actée en 1346. La ville connut alors une forte immigration germanique.

Alors que la ville moderne est à seulement quelques pas derrière nous, cette immense porte nous fait pénétrer dans le passé médiéval de Tallinn. Construite au XVème siècle et XVIème siècle, la porte est ornée de superbes armoiries mettant en scène deux griffons. La date 1529 indique l'année où la porte fut achevée.

Alors que la ville moderne est à seulement quelques pas derrière nous, cette immense porte nous fait pénétrer dans le passé médiéval de Tallinn. Construite au XVème siècle et XVIème siècle, la porte est ornée de superbes armoiries mettant en scène deux griffons. La date 1529 indique l’année où la porte fut achevée.

Tallinn conquise par la Suède et la Russie

Mais à partir du XVIe siècle, Tallinn connut une forte période de déclin. La ligue hanséatique, autrefois prospère, était désormais soumise à la concurrence néerlandaise. Mais ce sont surtout les guerres, les épidémies et la famine qui furent à l’origine du délabrement de la ville. Tallinn était en effet devenue un enjeu de pouvoir entre les puissances rivales qu’étaient la Suède, le Danemark, la Pologne et la Russie souhaitant imposer leur domination sur la mer baltique. Cette période de conflit se nomme la guerre de Livonie (1558-1583). Elle opposait la Russie à une alliance constituée de la Suède, du Danemark, de la Pologne et du grand duché de Lituanie. En 1561, face à l’avancée des troupes russes, Tallinn préféra se rendre à la couronne suédoise. 

Tallinn demeura sous occupation suédoise pendant 150 ans. La ville passa ensuite sous la domination russe en 1710, après la victoire de Pierre le Grand pendant la Guerre du Nord contre les Suédois. La ville n’en était cependant pas au bout de ses peines. Bombardée pendant la seconde guerre mondiale, Tallinn est malgré tout parvenue à conserver une partie de son superbe patrimoine médiéval. Derrière ses murailles, la vielle cité présente une structure urbaine médiévale exceptionnelle avec ses rues étroites, ses places et ses églises auxquelles s’ajoutent des bâtiments du XIVème et XVIème siècle.

Cathédrale Alexandre Nevsky de Tallinn. Cette sublime église orthodoxe fut achevée en 1900. L'Estonie était alors rattachée à l'empire russe. Cette église est dédié au prince de Novgorod Alexandre Nevsky, vainqueur de la bataille du lac Peipsi en 1242 contre une armée germanique.

Cathédrale Alexandre Nevsky de Tallinn. Cette sublime église orthodoxe fut achevée en 1900. L’Estonie était alors rattachée à l’empire russe. Cette église est dédiée au prince de Novgorod Alexandre Nevsky, vainqueur de la bataille du lac Peipsi en 1242 contre une armée germanique.

Horloge peinte réalisée en 1684 sur la façade de l'église de l'esprit saint.  

Horloge peinte réalisée en 1684 sur la façade de l’église de l’esprit saint.

Pour en savoir plus je vous conseille:

Une visite du City museum de Tallinn. Ce musée couvre l’histoire de la ville, de sa fondation au Moyen-Age jusqu’à l’indépendance de l’Estonie en 1992.

Following the path of the lost centuries’, Leini Jürisaar, Grenadier, 2009

History of Tallinn‘, 11 janvier 2017

Centre historique (vieille ville) de Tallin‘, Unersco.org

Share This

About the author

Jess Bontemps

Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

View all articles by Jess Bontemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *