Découverte de superbes bustes gaulois en Bretagne

Découverte de superbes bustes gaulois en Bretagne

17 Novembre 2019 – Les archéologues de l’Inrap (Institut National de recherches archéologiques préventives) ont mis au jour quatre sculptures gauloises à Trémuson (Côtes-d’Armor). Ces statues auraient été enfouies au milieu du Ier siècle avant notre ère. L’une d’entre elles, la plus impressionnante, représente un homme barbu et moustachu, aux pommettes saillantes et portant un torque (collier celte) autour du cou.

Une riche demeure gauloise

Ces sculptures ont été excavées dans l’espace résidentiel d’une ferme gauloise fondée au IVème siècle avant notre ère. Des vestiges datant du IIème siècle avant notre ère montrent la richesse des propriétaires. En effet, de la céramique et de nombreux fragments d’amphores indiquent que les habitants consommaient du vin d’Italie puis d’Espagne.

Par ailleurs, les trous de poteaux et les tranchées de fondation des parois dessinent le plan de vastes maisons d’une centaine de mètres carrés chacune. Enfin, ces demeures étaient protégées par un vaste enclos délimité par un fossé monumental, auquel on accédait par un porche dont la toiture était supportée par des poteaux massifs. La péninsule bretonne était alors un territoire densément occupé et ces résidences appartenaient à de puissantes familles de l’aristocratie locale.

A quoi servaient ces statues?

La statue de l’homme barbu est haute de 40 centimètres. Elle fut mise au jour face contre terre dans une fosse rectangulaire. Son visage orné d’une barbe, d’une moustache et d’une chevelure soignée dégage une sensation de paix. Ses yeux semblent clos et son visage détendu. La finesse de ses traits et le réalisme du visage rendent ce buste extrêmement émouvant.

Sculpté dans la roche, la partie inférieure du buste, non travaillée, se termine en pointe. Cela indique qu’elle était peut-être plantée dans le sol. Des analyses chimiques seront effectuées afin de déterminer si le buste était autrefois peint.

Buste en pierre d’un aristocrate gaulois avec un torque. Ier siècle avant notre ère. © Solène Le Forestier, Inrap
Buste en pierre d’un aristocrate gaulois avec un torque. Ier siècle avant notre ère. © Solène Le Forestier, Inrap

Trois autres statues ont été mises au jour lors de la fouille d’un puits comblé à la période gauloise, où elles ont probablement été jetées. Ces sculptures sont beaucoup plus simples. Représentant aussi des hommes, elles n’ont cependant pas le même niveau de détails du buste de l’homme barbu. L’Inrap a également découvert dans le même puits un magnifique seau en bois cerclé de bronze ouvragé.

Il est possible que ces statues servaient à un culte des ancêtres. Une trentaine d’autres bustes gaulois, possédant souvent un torque autour du cou, ont été retrouvées. Le torque pourrait être un symbole d’appartenance à l’aristocratie ou bien un symbole de la bravoure des défunts.

Les trois statues retrouvées au fond du puits. Ier siècle avant notre ère  © Emmanuelle Collado, Inrap
Les trois statues retrouvées au fond du puits. Ier siècle avant notre ère © Emmanuelle Collado, Inrap
Seau en bois cerclé de bronze ouvragé retrouvé au fond du puits  © Emmanuelle Collado, Inrap
Seau en bois cerclé de bronze ouvragé retrouvé au fond du puits © Emmanuelle Collado, Inrap
Quatre vues du buste d’un aristocrate gaulois avec un torque, retrouvé enfoui dans une fosse, Ier siècle avant notre ère  © Emmanuelle Collado, Inrap
Quatre vues du buste d’un aristocrate gaulois avec un torque, retrouvé enfoui dans une fosse, Ier siècle avant notre ère © Emmanuelle Collado, Inrap

En savoir plus sur le site de l’Inrap

Share This

About the author

Jess Bontemps

Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

View all articles by Jess Bontemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *