Category Archives: Lectures

« La malédiction des Trencavel » – Bernard Mahoux

« La malédiction des Trencavel » – Bernard Mahoux

« La malédiction des Trencavel » de Bernard Mahoux est une passionnante saga de sept tomes qui retrace l’histoire de la croisade contre les Cathares (en savoir plus sur l’histoire de la croisade contre les Cathares en cliquant ici) qui ensanglantât le sud de la France au XIIIème siècle. 

A travers les récits de la comtesse Adélaïs de Toulouse et de son fils Raymond-Roger Trencavel, vicomte de Béziers, de Carcassonne et d’Albi, Bernard Mahoux nous fait découvrir une période méconnue de l’histoire de France. Des origines du conflit jusqu’à la croisade contre les Cathares, ces sept romans nous plongent au coeur d’une Occitanie médiévale également marquée par l’essor de la chevalerie, de la poésie et des troubadours.

La saga fait revivre les villes de Carcassonne, d’Albi, de Béziers, de Toulouse et de Paris aux XIIème et XIIIème siècles et nous emmène de l’autre côté des Pyrénées, au royaume d’Aragon. Palpitante, émouvante, romantique, le tout dans un cadre historique respecté bien que romancé, cette saga est à dévorer sans modération.

Tome 1 – « Adélaïs, comtesse de Toulouse »

Tome 2 – « La saison des orages »

Tome 3 – « L’enfant du miracle »

Tome 4 – « L’agneau cathare »

Cycle de Raymond-Roger :

Tome 1 – « La danse du Cathare »

Tome 2 – « Quand la louve s’éveillera »

Tome 3 – « L’immolation »

« Je te vois reine des quatre parties du Monde » – Alexandra Lapierre

« Je te vois reine des quatre parties du Monde » – Alexandra Lapierre

C’est avec cet incroyable roman historique que j’ai découvert l’exceptionnelle plume d’Alexandra Lapierre. Cette auteure a le don de faire revivre des figures féminines tombées dans les oubliettes de l’histoire. En plus de son superbe style d’écriture, Alexandra Lapierre consacre plusieurs années de recherche à chacun de ses personnages, donnant ainsi une solide assise historique à ses romans.

« Je te vois reine des quatre parties du Monde » nous fait découvrir la navigatrice Isabel Barreto de Castro (1567-1612), première et seule femme amirale de l’histoire de la navigation espagnole. Epouse du navigateur Alvaro de Mendana, elle s’embarqua à ses côtés en 1595, depuis Lima, à la tête d’une expédition composée de quatre galions en quête d’un nouveau continent, l’Australie. Au cours de ce voyage, Isabel devra affronter de nombreuses épreuves et accomplir des gestes dont elle ne pourra jamais se pardonner.

Entre aventure, passion mais aussi douleur souvent indissociable des expéditions maritimes, Alexandra Lapierre nous embarque littéralement aux côtés de cette femme extraordinaire, partie à la conquête de l’Océan Pacifique et de ses îles, du Pérou jusqu’aux Philippines.

Une odeur de gingembre – Oswald Wynd

Une odeur de gingembre – Oswald Wynd

Ce roman historique nous transporte dans la Chine du début du XXème siècle puis dans le Japon des années 30 et 40 à travers le récit de Mary Mackenzie, une jeune écossaise pleine de curiosité et désireuse de s’extraire du carcan imposé par la société de l’époque.

Tout commence en 1903 lorsque Mary s’embarque pour un long voyage vers la Chine où elle doit épouser un militaire britannique. L’on découvre à travers les yeux de cette héroïne courageuse, intelligente mais un brin naïve, une Chine impériale sur le déclin, en proie à une crise profonde et à la merci de puissances européennes qui rêvent de la conquérir. Mary arrive ainsi en Chine au lendemain de la sanglante ‘Révolte des Boxers’ (1899-1901), un mouvement nationaliste qui s’opposa violemment aux colons européennes et qui fut réprimé par les puissances occidentales.

Son esprit libre et un mariage décevant la conduiront à une liaison avec un officier japonais dont elle attend un enfant. Chassée par son mari et définitivement rejetée de la société, Mary décide de fuir au Japon, un pays alors hostile aux étrangers et où elle doit à présent survivre.

Je ne peux que vous conseiller ce récit passionnant et émouvant qui offre un aperçu de l’histoire de la Chine et du Japon dans la première moitié du XXème siècle et qui nous fait découvrir une société japonaise rigide et soumise aux aléas politiques du monde qui l’entoure.