Category Archives: Actualité

Le squelette du prince étrusque découvert pourrait bien être celui d’une princesse

Le squelette du prince étrusque découvert pourrait bien être celui d’une princesse

Credit photo : Mandolesi

19 octobre 2013 – La découverte exceptionnelle d’une tombe intacte d’un prince étrusque le mois dernier en Italie semble réserver encore de nouvelles surprises aux archéologues. La tombe abritait en effet un squelette identifié comme étant celui d’un prince guerrier étrusque de 2 600 ans, en raison de la présence d’une lance accompagnant le défunt. Aurait également été retrouvée à côté du corps, un squelette partiellement réduit en cendres pouvant être celui de l’épouse du prince (cf. photo ci-dessus).

Une analyse des os vient cependant de révéler que le squelette serait en réalité celui d’une femme âgée de 35 à 40 ans au moment de sa mort, tandis que le second corps serait celui d’un homme. Quel rôle pouvait alors jouer la lance ? Plusieurs théories ont été avancées. La lance aurait pu constituer un symbole d’union entre les deux époux tandis que pour d’autres elle pourrait être la preuve du statut social élevé de la femme. Car contrairement aux femmes dans l’antiquité grecque, les femmes étrusques bénéficiaient de plus de pouvoir et de libertés. Selon l’historien grec Theopompus (IVème siècle avant J.C.), les femmes étrusques pouvait boire comme elle le souhaitaient, fréquenter plusieurs hommes, élever leurs enfants sans qu’ils connaissent l’identité de leur père, etc.

Il s’agit quoi qu’il en soit d’une découverte capitale permettant d’en savoir plus sur les Étrusques. Cette civilisation qui s’est développée sur le territoire correspondant aujourd’hui à l’Italie avant d’être absorbée par l’empire romain vers 400 avant J.C., n’a laissé que peu de traces derrière elle. Aucun document historique n’a en effet été découvert à ce jour et seuls les tombeaux mis au jour permettent d’en apprendre davantage sur la culture étrusque.

En savoir plus sur la découverte de cette tombe étrusque sur Livescience.com

[alert style= »3″]Si vous souhaitez en savoir plus sur la civilisation étrusque, l’exposition « Etrusque, un hymne à la vie » jusqu’au 9 février 2014 au musée Maillol à Paris, fait découvrir la culture de ce peuple méconnu. Du IXe au Ier siècle avant J.-C., l’exposition tente de retracer huit siècles d’histoire à travers l’architecture (cabanes primitives, intérieurs raffinés des maisons princières, temples, demeures patriciennes) et 250 œuvres provenant des grandes cités de l’Étrurie antique.[/alert]

Exposition sur les Étrusques - Paris

Exposition sur les Étrusques – Paris

L’antique cité Hittite de Nerik retrouvée ?

L’antique cité Hittite de Nerik retrouvée ?

DHA Photo

13 octobre 2013 – Selon les archéologues, le village de Oymaağaç situé dans le Nord de la Turquie près de la mer Noire, pourrait reposer sur l’ancienne cité hittite de l’âge du bronze, Nerik, également grand centre religieux du royaume hittite. L’archéologue allemand Rainer Czichon en charge des fouilles, affirme que des tablettes recouvertes d’écriture cunéiforme et mises au jour dans la région, en apporteraient la preuve.

Le territoire fut en effet occupé par les Hittites, peuple ayant vécu en Anatolie au IIème millénaire avant notre ère. Des écritures faisant référence à Nerik auraient ainsi été identifiées sur quatre de ces tablettes cunéiformes découvertes cette année par les archéologues. Des traces de sceau auraient également été découvertes dans la zone de fouilles ainsi que les vestiges d’au moins trois différents temples.

En savoir plus sur les travaux d’excavation de Nerik sur hurriyetdailynews.com

Découverte de tombes et vestiges archéologiques dans le nord de la Chine

Découverte de tombes et vestiges archéologiques dans le nord de la Chine

13 octobre 2013 – Les archéologues ont mis au jour près de 300 pièces de vestiges archéologiques découvertes dans un groupement de tombes dans le nord de la Chine (province d’Hebei). Les tombes situées à 150 kilomètres de Shijiazhuang, capitale de la province, pourraient remonter au milieu et à la fin de la dynastie Han de l’Ouest (206 avant J.C. à 24 de notre ère) ainsi qu’au milieu de la Dynastie Tang (618 à 907).

Les archéologues auraient découvert 73 tombes depuis le début des travaux d’excavation débutés en mai dernier et une surface de plus de 4 000 mètres carrés aurait été passée au peigne fin.

Selon Zhang Xiaozheng, responsable des fouilles, les objets mis au jour sont principalement composés de poteries, porcelaines et d’objets en bronze de la vie quotidienne. Il estime également que la forme et la structure des tombes indiquent qu’elles appartenaient à des familles ordinaires. 10 tombes supplémentaires devraient également êtres mises au jour.

En savoir plus sur cette découverte en cliquant ici

Découverte d’une statue de Ramsès II grandeur nature en Egypte

Découverte d’une statue de Ramsès II grandeur nature en Egypte

© Ahram Online

6 octobre 2013 – Une statue de Ramsès II grandeur nature a été découverte par une équipe d’archéologues germano-égyptiens dans un temple dédié à Bastet, déesse à tête de chat et divinité de l’amour et de la fécondité, à Tel-Basta situé dans le delta du Nil en Egypte.

Sculpté dans du granite rouge, Ramsès II apparaît figé pour l’éternité entre la déesse Hathor (déesse aux cornes de vache, de l’amour et de la maternité) et le dieu Ptah, divinité des Artisans qui aurait façonné les rois et tous les autres dieux. Le cartouche du plus célèbre pharaon de la XIXème dynastie ainsi qu’un texte hiéroglyphique sont gravés au dos de la statue.

Il s’agit d’une découverte très importante permettant d’en savoir plus sur l’histoire de Tel-Basta et qui laisse penser que le site pourrait également abriter un temple du Nouvel Empire dédié à Ramsès II.

En savoir plus sur cette découverte en cliquant ici

Théâtre antique de Hierapolis : les travaux de restauration s’achèvent

Théâtre antique de Hierapolis : les travaux de restauration s’achèvent

Théâtre romain de Hierapolis

5 octobre 2013 – Les travaux de restauration du théâtre de la cité antique Hierapolis en Turquie devraient bientôt se terminer et redonner vie à cet incroyable monument de plus de 1800 ans. Ce théâtre romain qui pouvait accueillir jusqu’à 20 000 spectateurs est un vestige archéologique unique avec ses superbes bas-reliefs représentant des scènes mythologiques narrant les légendes de Dionysos, Apollon et Artémis.

Le Ministère de la Culture et du Tourisme turque aurait investi 1,75 million de livres turques (près de 650 000 euros) pour la restauration du théâtre. Il devrait accueillir une fois les travaux achevés, des événement culturels et artistiques.

La ville de Hierapolis qui abrite ce théâtre romain, est l’une des destinations touristiques les plus célèbres de Turquie. Ses sources chaudes et ses incroyables falaises blanches, « Pamukkale » signifiant « château de coton », font le bonheur des visiteurs. Derrière ces falaises se cache la cité antique de Hierapolis. Fondée au IIème siècle avant J.C par Eumène II de la dynastie des Attalides (lignée qui régna sur la ville de Pergame), elle fut autrefois célèbre pour sa station thermale. Elle l’est aujourd’hui pour ses vestiges romains et chrétiens ainsi que pour sa gigantesque nécropole de plus de 1 200 tombes. Le site est classé au patrimoine de l’Unesco depuis 1988.

En savoir plus sur la cité de Hierapolis en cliquant ici

En savoir plus sur les travaux de restauration du théâtre de Hierapolis sur Hurriyet Daily News

Surprenante découverte d’un attelage de chevaux dans une tombe thrace en Bulgarie

Surprenante découverte d’un attelage de chevaux dans une tombe thrace en Bulgarie

© Rex

29 septembre 2013 – Un char et les ossements de deux chevaux datant de plus de 2500 ans, ont été mis au jour dans une tombe thrace dans le nord-est de la Bulgarie. Les chevaux y ont été retrouvés dans une position verticale, comme s’ils étaient demeurés debout pour l’éternité. L’attelage pourrait faire partie d’un rituel de funérailles consistant à accompagner le défunt dans son voyage vers  l’au-delà.

Le fossé aurait été creusé avec un côté incliné de manière à ce que les chevaux puissent y tirer le char avant d’être tués. Un chien aurait aussi été retrouvé attaché à l’attelage. Le véhicule pourrait appartenir au guerrier occupant une tombe découverte à proximité et qui contenait une armure, des épées, des lances ainsi que des remèdes médicinaux et un encrier indiquant qu’il s’agissait sans doute d’une personne instruite.

Cette découverte est une belle et inattendue surprise pour les archéologues puisque la plupart des tombes de la zone ont été pillées. Selon le professeur Diana Gergova en charge des fouilles, il s’agit d’une découverte unique qui « ne ressemble à aucun autre attelage de la période thrace jamais découvert en Bulgarie ». 

Lire l’article en entier ici

Turquie : restauration d’une statue égyptienne découverte à Pergame

Turquie : restauration d’une statue égyptienne découverte à Pergame

28 septembre 2013 – Une statue de neuf mètres de hauteur représentant la déesse égyptienne Sekhmet, divinité guerrière à tête de lionne, a été restaurée et trône à présent dans la Basilique rouge (Kızıl Avlu) de Pergame en Turquie. Cette ville de la province turque d’Izmir est une ancienne cité fondée au IIIème siècle avant notre ère par Lysimaque, général d’Alexandre le Grand devenu roi de Thrace après la mort du conquérant.

La cité de Pergame tomba aux mains des Romains au IIème siècle sous le roi Attale III et devint la ville phare de l’empire romain d’Asie avant de finalement décliner avec la chute de l’empire. La basilique, imposant bâtiment de brique rouge converti en lieu de culte chrétien par les Byzantins, était quant à elle un ancien temple égyptien du IIème siècle dédié à Sérapis, Isis et Harpocrate.

Des morceaux de la statue égyptienne avaient été mis au jour pendant les travaux de fouilles de la Basilique rouge. La statue reconstituée est à présent accessible aux visiteurs depuis le 26 septembre et a déjà commencé à susciter un grand intérêt parmi les touristes.

Lire la suite

Découverte d’un exceptionnel service à vin sur un site gallo-romain

Découverte d’un exceptionnel service à vin sur un site gallo-romain

© Inrap

21 septembre 2013 –  Mise au jour au XIXème siècle, l’antique ville gallo-romaine Argentomagus (Ier siècle de notre ère) située dans le département de l’Indre, continue de dévoiler ses secrets. Un exceptionnel service à vin en alliage cuivreux vient ainsi d’être découvert sur le site, dans un dépôt contenant de la vaisselle, dont trois vases estimés au IIIème siècle. Remarquablement bien conservés, 13 objets (principalement en bronze) composant ce service ont été retrouvés dans un grand chaudron d’environ 0,80 m de diamètre.

Ce dernier abritait encore d’autres trésors : des fragments de deux autres chaudrons plus petits, une anse, deux casseroles, deux cruches (dont l’une est ornée d’une anse décorée d’Hercule se reposant et de Télèphe représenté avec une chèvre), une coupe, un bassin, une passoire avec un bec verseur agrémenté d’une tête porcine et deux plats argentés.

La découverte de vaisselle en alliage cuivreux et argenté étant assez rare, ce service constitue une découverte exceptionnelle qui vient par ailleurs renforcer les connaissances des archéologues sur le niveau de vie des habitants de cet ancien site gallo-romain déjà révélé par la mise au jour de différents ensembles monumentaux.

En savoir plus sur le site de l’Inrap

Archéologie – Le dopage des athlètes existait déjà il y a plus de 2000 ans

Archéologie – Le dopage des athlètes existait déjà il y a plus de 2000 ans

15 septembre 2013 – Selon de récentes découvertes archéologiques conduites dans la province égéenne d’Aydın en Turquie, l’usage de substances dopantes dans la Grèce antique aurait non seulement été autorisé mais également encouragé! L’antique cité de Magnesia aurait produit des potions à base Mandragore, utilisée par les Anciens contre la mélancolie, jouant ainsi sur le moral des athlètes.

Une tablette découverte sur le site, indique qu’une partie du stade de la cité de Magnesia, avait une capacité d’accueil de 60 personnes. Elle aurait été réservée à un groupe d’individus surnommés « Mandragoreitoi », selon le Professeur turque Orhan Bingöl, chargé des fouilles archéologiques du site. Comme leur nom l’indique, ces « Mandragoreitoi » auraient fabriqué des potions à base de racines de Mandragore. « Ceci indique que le dopage n’était pas un crime à cette époque mais au contraire, ceux qui produisaient cette substance occupaient une place particulière dans la société et étaient encouragés » indique Orhan Bingöl.

Pour en savoir plus, lire l’article entier sur hurriyetdailynews.com

Archéologie – Découverte d’une tombe maya remplie de restes humains

Archéologie – Découverte d’une tombe maya remplie de restes humains

11 septembre 2013 – Les travaux d’excavation d’une ancienne cité maya au Mexique, ont conduit à une découverte archéologique bien surprenante : des restes humains démembrés ou décapités. Une découverte qui illustre la violence de certaines scènes représentées dans l’art maya, selon les chercheurs. Découverte par hasard lors de fouilles conduites sur un système de distribution de l’eau dans l’antique cité d’Uxul, cette tombe contenait les restes de 24 personnes, répartis sur 32 mètres carrés, dans une cave artificielle qui aurait servi auparavant, de réservoir d’eau.

Pour en savoir plus, lire l’article entier sur Livescience.com