Author Archives: Jess Bontemps

Jess Bontemps
Full Name: Jess Bontemps Website:
Info: Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

Histoire du Vasa, exceptionnel navire de guerre suédois

Histoire du Vasa, exceptionnel navire de guerre suédois

Stockholm, musée Vasa. L’épave d’un énorme bateau se dresse fièrement. Son immense silhouette nous laisse sans voix. Lorsque l’on se rapproche, le choc est encore plus grand. Le navire regorge de motifs élaborés qui semblent avoir été récemment sculptés dans le bois. Son histoire remonte pourtant au début du XVIIème siècle, dans le royaume de Suède. Le 10 aout 1628, le Vasa, navire de guerre royal, vient d’être achevé au terme de trois années de labeur. Mais alors qu’il fait ses premiers pas en mer lors d’un voyage d’inauguration, le navire chavire et coule sous le regard médusé des spectateurs. Il emporta avec lui une trentaine de passagers. L’histoire du Vasa aurait pu s’arrêter là. Pourtant, dans les années 1960, une incroyable opération de renflouage parvint à extraire le navire de la mer baltique. Exceptionnellement conservée, cette superbe épave est unique à bien des égards. Elle a par ailleurs permis aux historiens de répondre à cette question :  comment un tel drame a-t-il pu se produire?

Lire la suite

Des tombes incas mises au jour au Pérou

Des tombes incas mises au jour au Pérou

Poterie inca découverte sur le site archéologique de Tucume au Pérou – Reuters/Guadalupe Pardo

9 Juillet 2018 – Une équipe d’archéologues vient de découvrir de nouvelles sépultures sur un important site funéraire inca. Quatorze tombes abritant des restes humains et de superbes poteries accompagnant les défunts, ont ainsi été mises au jour sur le site archéologique de Tucume au Pérou, à l’intérieur d’une pyramide dite ‘des abeilles’ (Huaca de la Abejas). Ces tombes pourraient avoir près de 500 ans. Leur découverte vient s’ajouter à celle de dix tombes déjà excavées l’année dernière sur le même site.

L’équipe d’archéologues a notamment découvert les restes d’hommes en possession de coquilles de spondylus, un mollusque utilisé dans des rituels par les civilisations pré-colombiennes, dans cinq des tombes mises au jour. De couleur rouge, ce coquillage était considéré comme sacré par les Incas. Une des tombes semble avoir abrité un membre de la noblesse. Le corps enterré était en effet délicatement enveloppé dans un linceul de plusieurs couches (dont l’une était matelassée) et reposait sur des céramiques. Les sexes des quatorze corps découverts n’ont pas encore pu être déterminés. 

Du peuple de Lambayeque aux Incas

Le site historique de Tucume est situé à environ 800 kilomètres au nord de Lima, la capitale. L’endroit aurait été occupé vers le XIIème siècle par le peuple de Lambayeque dominant la côte nord du Pérou. Cette civilisation pré-incaique aurait était conquise par le royaume Chimú vers le XIVème siècle pour être finalement absorbée par le royaume inca à partir de l’année 1470. Ce site archéologique est aujourd’hui d’une importance capitale, regroupant 26 edifices pyramidaux sur une superficie de 221 hectares.

Cette découverte vient rappeler la puissance de l’empire inca qui s’étendait autrefois entre les Andes et la côte donnant sur le Pacific, avant d’être conquis par les Espagnols au XVIème siècle.

Pour en savoir plus: Reuters.comLarepublica.pe et lavanguardia.com

Tombe inca découverte sur le site archéologique de Tucume au Pérou - Reuter/Guadalupe Pardo

Tombe inca découverte sur le site archéologique de Tucume au Pérou – Reuters/Guadalupe Pardo

 

Japon: histoire des royaumes combattants

Japon: histoire des royaumes combattants

Partons en direction du Japon. Nous sommes à la fin du mois de mars et les sakouras sont en pleine éclosion, recouvrant le pays d’une vague rose et blanche. L’atmosphère est féerique et contraste étrangement avec l’épisode sanglant de l’histoire du Japon que je m’apprête à raconter. Aux XVème et XVIème siècles, le territoire qui est aujourd’hui celui du Japon est marqué par de longs et violents conflits. Cette période est connue sous le nom de “Royaumes combattants”. Elle ne s’achèvera qu’au début du XVIIème siècle avec l’avènement d’une nouvelle dynastie, celle des Tokugawa. Ces nouveaux maîtres du pays prendront comme capitale Edo, la future Tokyo. Je vous propose de replonger au coeur de cette histoire mouvementée du Japon, aux côtés des légendaires guerriers samouraïs et de leurs maîtres, les daimyôs.

Lire la suite

Athènes: Histoire de l’Acropole et du Parthénon

Athènes: Histoire de l’Acropole et du Parthénon

L’Acropole et son Parthénon. Ils se dressent fièrement du haut de leur colline, s’offrant à la vue des visiteurs qui ne peuvent les manquer depuis les rues d’Athènes. Cette merveille d’art et d’architecture construite au Vème siècle avant J.C. semble scintiller sous les rayons brûlants du soleil du mois d’août. La nuit, les éclairages lui donnent également toute l’attention qu’elle mérite. Et pourtant, l’Acropole a subi tant d’outrages qu’elle a bien failli disparaitre. Elle réussit l’exploit de survivre aux affronts du temps et aux tremblements de terre, mais elle ne put résister à l’avidité et la violence des hommes. Elle fut négligée, mutilée et dépouillée jusqu’à la moelle, ne laissant derrière qu’un squelette agonisant. Aujourd’hui, les récentes et brillantes restaurations des archéologues redonnent vie à l’Acropole. Elles lui rendent sa dignité et nous invitent à un voyage dans la Grèce antique, il y a 2500 ans.

Lire la suite

Exposition: Le verre, un Moyen Âge inventif

Exposition: Le verre, un Moyen Âge inventif

Décembre 2017 – Vitraux aux couleurs flamboyantes, élégants gobelets à cabochons, perles ou verres d’optiques, le Musée de Cluny nous donne à voir le verre sous toutes ses formes au Moyen-Age avec son exposition ‘Le verre, un Moyen Âge inventif’. A visiter jusqu’au 8 janvier 2018, cette exposition nous fait découvrir les différents usages du verre et l’évolution des techniques de production en Europe et au Moyen-Orient.

 

Vitraux et objects de luxe

Le premier usage du verre au Moyen Âge qui nous vient à l’esprit est sans doute celui du vitrail. L’exposition met ainsi en avant de superbes vitraux aux couleurs essentiellement rouges et bleues. Né de la créativité des verriers mérovingiens vers le Vème siècle, le vitrail connut son avènement avec l’architecture gothique qui se répand au Europe à partir du XIIème siècle. L’effet de lumière généré par les vitraux est une manière de rendre grâce à Dieu.

Sous les Mérovingiens, le verre sert également à fabriquer une vaisselle de luxe. Les tombes mérovingiennes du VIème siècle ont en effet révélé de nombreux objets en verre limpide telles que les cornes à boire.

18 x 32 cm, Bruxelles, Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, © Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, Bruxelles

Corne à boire. 18 x 32 cm, Bruxelles, Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique,
© Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Belgique, Bruxelles

La fabrication du verre est ensuite réinventée sous les Carolingiens. Des cendres végétales sont utilisées comme fondant ce qui donne au verre un aspect verdâtre tandis qu’en Orient, les verriers produisent un verre transparent (voir la vidéo ci-dessous sur la fabrication du verre). Leur méthode permet par ailleurs de mieux converser le verre dans le temps.

Il faudra attendre le début du XIVème siècle pour que le verre Italien, puis Provençal, commence à rivaliser avec le verre d’Orient. Les artisans créent d’élégants verres à décors de filets bleus. Les Vénitiens sont reconnus pour leurs gobelets émaillés tandis que, dans le nord de la France, les premiers verres à tige font leur apparition.

 

Service archéologique inter-départemental Yvelines / Hauts-de-Seine 21,2 x 13,5 x 13,5 cm © RMN-Grand Palais / Philippe Fuzeau

Verre à tige pleine, XIVe siècle. Service archéologique inter-départemental
Yvelines / Hauts-de-Seine
21,2 x 13,5 x 13,5 cm
© RMN-Grand Palais / Philippe Fuzeau

Le verre au quotidien

Le verre n’apparait qu’au XIVème siècle dans les demeures du Moyen Âge. Il est uniquement utilisé pour le niveau supérieur des fenêtres et est incolore.

Le verre est également utilisé par les médecins. Ces derniers s’en servent pour étudier l’urine de leurs patients et établir un diagnostique basé sur la couleur et l’odeur. L’urologie étant l’un des rares moyens de poser un diagnostic au Moyen Âge, l’urinal de verre devient le symbole du médecin.

Enfin, à la fin du XIIIème siècle, les premières lunettes apparaissent. Composées de deux lentilles convexes, elles sont fixées sur le nez grâce à un système de pince-nez.

L’exposition ‘Le verre, un Moyen Âge inventif’ fait ainsi revivre toute la créativité et l’ingéniosité des artisans verriers du Moyen Âge à travers 150 oeuvres qui sont à admirer au Musée de Cluny jusqu’au 8 janvier.

Tarif: 9 euros

 

Histoire d’Akrotiri, extraordinaire cité de l’âge du bronze

Histoire d’Akrotiri, extraordinaire cité de l’âge du bronze

Santorin, une sublime ile grecque parsemée de maisons et églises blanches aux dômes bleus. Sur les hauteurs, les célèbres villages de Fira et Oia offrent une vue imprenable sur la caldera et une mer d’un bleu azur. Sur les flancs de l’île, les strates de roches nous rappellent la violence du passé volcanique de Santorin qui mit fin à une extraordinaire civilisation il y a 3600 ans. Car sous ces couches volcaniques, se trouvent les vestiges d’Akrotiri. Cette incroyable ville de l’âge du bronze fut ensevelie sous des tonnes de roches volcaniques lors d’une terrible éruption vers 1615 avant J.C. Elle resta prisonnière de son écrin de pierre jusqu’en 1950 où elle fut mise au jour par l’archéologue grec Marinatos. Ce que les vestiges révélèrent était inespéré. C’est une civilisation ingénieuse et raffinée qui allait revoir le jour et que je vous propose de découvrir.

Lire la suite

Cité antique d’Akrotiri, victime d’un cataclysme

Cité antique d’Akrotiri, victime d’un cataclysme

Santorin, au coeur des Cyclades. Ses villages blancs perchés sur une montagne noire et ocre nous rappellent en permanence les origines volcaniques de l’île. Elle semble bien tranquille aujourd’hui et l’on aurait tendance à oublier que Santorin n’est autre que le fruit du volcan le plus actif de Grèce et l’un des plus destructeurs au monde. Environ tous les 20000 ans, une super explosion a lieu. La dernière remonte au IIème millénaire avant notre ère. Les habitants d’Akrotiri, une extraordinaire et ingénieuse cité de l’âge du bronze allaient en payer le prix fort. Cette catastrophe fut d’une telle ampleur qu’elle aurait pu inspirer un célèbre mythe, celui de l’Atlantide. Qu’est-il arrivé aux habitants d’Akrotiri? Quelles furent les conséquences pour les autres civilisations méditerranéennes?

Lire la suite

Babylone: des tables trigonométriques vielles de 3700 ans

Babylone: des tables trigonométriques vielles de 3700 ans

Credit: UNSW

29 août 2017 – Des chercheurs auraient percé le mystère d’une tablette babylonienne découverte en Irak au début du XXème siècle. Datée aux alentours de 1700 avant J.C. cette tablette présentait d’étranges inscriptions qui ont longtemps fasciné les scientifiques. Selon une équipe de chercheurs de l’Université du New South Wales à Sydney, ces inscriptions seraient des tables de trigonométrie (les mathématiques des triangles).

Cette découverte exceptionnelle implique que les Babyloniens avaient près de 1 000 ans d’avance sur les Grecs et le célèbre théorème de Pythagore. En plus d’être la plus ancienne du monde, cette différente méthode de trigonométrie serait extrêmement précise voire même plus avancée que nos méthodes de calcul modernes, selon les chercheurs. Ces tables auraient pu être utilisées par les architectes pour calculer les angles des bâtiments.

La tablette d’argile mesure 12,7 centimètres de long et 8,8 centimètres de large. Le style d’écriture présente des similarités avec d’autres tablettes babyloniennes ce qui permit aux experts de la dater entre 1822 et 1726 avant notre ère. Cette datation la fait coïncider avec le règne du grand roi Hammurabi (1810-1750 avant J.C.).

Cliquez ici pour en savoir plus.

 

Histoire de la tour du tambour de Pékin

Histoire de la tour du tambour de Pékin

Alors que je fis mes premiers pas dans le coeur historique de Pékin, l’imposante tour du tambour m’apparut sous un ciel étonnamment bleu et dégagé. Les doux rayons du soleil faisaient ressortir l’éclat rouge écarlate de ce magnifique bâtiment. Cette tour de 46,7 mètres de hauteur est unique à bien des égards. Equipée de 25 énormes tambours, elle était destinée à donner l’heure aux Pékinois. La vie des habitants était ainsi rythmée par le son grave de ces instruments. La tour s’acquitta de cette tâche pendant six siècles sous les dynasties Yuan, Ming et Qing. Témoin de la conquête de la Chine par les Mongols puis de la chute de leur dynastie, la tour du tambour nous invite à nous plonger dans la passionnante histoire de la Chine ancienne. Enfin, cette tour nous fait découvrir les ingénieux instruments de mesure du temps autrefois utilisés en Chine.

Lire la suite

Histoire de Tallinn au Moyen-Age, opulente ville marchande

Histoire de Tallinn au Moyen-Age, opulente ville marchande

Capitale de l’Estonie, Tallinn est un incontournable lorsque l’on visite les pays baltiques. Et pour cause, son magnifique centre historique, protégé par d’épaisses murailles surplombant la mer baltique, offre une véritable plongée dans le passé mouvementé de cette ville qui sut tirer parti du commerce maritime du nord de l’Europe. Admirables bâtiments médiévaux, impressionnantes tours de défense aux toits ocres, sublimes maisons marchandes de la Renaissance aux couleurs pastels et multiples églises, la vielle ville de Tallinn possède un riche patrimoine qui en dit long sur son histoire, du Moyen-Age à la conquête de la cité par la Russie au XVIIIème siècle.

Lire la suite