Archéologie – Le dopage des athlètes existait déjà il y a plus de 2000 ans

Archéologie – Le dopage des athlètes existait déjà il y a plus de 2000 ans

15 septembre 2013 – Selon de récentes découvertes archéologiques conduites dans la province égéenne d’Aydın en Turquie, l’usage de substances dopantes dans la Grèce antique aurait non seulement été autorisé mais également encouragé! L’antique cité de Magnesia aurait produit des potions à base Mandragore, utilisée par les Anciens contre la mélancolie, jouant ainsi sur le moral des athlètes.

Une tablette découverte sur le site, indique qu’une partie du stade de la cité de Magnesia, avait une capacité d’accueil de 60 personnes. Elle aurait été réservée à un groupe d’individus surnommés « Mandragoreitoi », selon le Professeur turque Orhan Bingöl, chargé des fouilles archéologiques du site. Comme leur nom l’indique, ces « Mandragoreitoi » auraient fabriqué des potions à base de racines de Mandragore. « Ceci indique que le dopage n’était pas un crime à cette époque mais au contraire, ceux qui produisaient cette substance occupaient une place particulière dans la société et étaient encouragés » indique Orhan Bingöl.

Pour en savoir plus, lire l’article entier sur hurriyetdailynews.com

Vous pouvez aussi lire :

Share This

About the author

Jess Bontemps

Blog sur l'histoire des lieux que j'affectionne, qu'ils soient célèbres ou non, et que j'ai eu l'occasion de visiter au cours de voyages ou autre. Je partage également des actualités sur l'histoire et l'archéologie.
Pour me suivre sur Twitter :  @Histoiresacados
Pour me suivre sur Facebook : Histoire à sac à dos

View all articles by Jess Bontemps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *